Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Infernale Obsession

Publié le par Anna2510

 

 

Auteur : Rex Van Asselt

Edition : Autoédition

Genre : Romance érotique

Date de sortie : 18 Octobre 2019

 

Résumé : Quand Carole-Anne, jeune journaliste de trente ans se voit confier l’interview du riche et mystérieux peintre, Luc Feri, elle voit là l’opportunité de décrocher le prix Pulitzer. Elle est prête à tout, même à accepter sa proposition de s’installer une semaine chez lui. Elle va découvrir que cet homme si énigmatique est bien différent qu’il n’y paraît. Mais qui est-il donc vraiment ?Entre romance, érotisme, intrigues et suspens, découvrez cette histoire qui pourrait devenir votre obsession.

 

Extrait : Au milieu de cette foule, je tentais désespérément de savoir qui il était, ça devait pourtant être simple ! En général, les artistes sont en total décalage avec le monde qui achète leurs œuvres. Je l’imaginais pas trop grand, de longs cheveux ondulés, peut-être même un bouc et un béret sur la tête, habillé d’un pantalon en lin blanc et d’une chemise assortie. Je profitais du passage de l’un des serveurs avec son plateau pour me prendre un verre de champagne et un petit four aux crevettes. Je déambulais entre les gens, tentant de ne pas renverser ma coupe, lorsque je fus attirée par l’un des tableaux suspendus là, un peu à l’écart. Il représentait un couple en train de faire l’amour, mais il était d’une telle beauté, d’une telle douceur, sensuelle et apaisante, qu’on aurait pu croire qu’il avait été peint par une femme. Et là, une voix résonna derrière moi, une voix que plus jamais je n’oublierai. Elle était aussi tranquillisante que cette peinture, rassurante et presque aussi sensuelle.

       — Bonsoir, Mademoiselle. Cette peinture vous plaît ?

            Je me suis retournée… il était juste beau, pas extraordinaire, juste beau ! Son regard sombre m’observait, j’avais cette horrible sensation qu’il pouvait voir au travers de mes vêtements. Vous savez, comme superman avec Lois Lane. J’ai failli en lâcher mon verre, et puis ce sourire…

            Merde ! Tu sors d’où toi, d’un magazine ? 

      — Euh… oui je la trouve… très belle !

             Voilà que je ne savais plus parler.

     — Je me présente, Luc Feri, m’annonça-t-il comme ça, simplement, me tendant la main.

     — Oh ! Carole-Anne… Spencer.

         Et en plus il avait de belles mains. Je croyais que les peintres avaient des mains abîmées par la peinture et les différents autres produits, mais lui non.

   — Je travaille pour le New Orléans City Business.

   — Oui je sais, mon garde du corps m’a prévenu de votre arrivée, et il n’a pas manqué de me parler de votre jolie robe.

        Il veut me taper la honte ou me faire rougir ? Je dois le prendre comment ?

         Bon, prends-le comme un compliment, tu sors du lot ! 

   — Oh ! C’est gentil de sa part. Mon patron voudrait que je fasse une interview.

   — Très bien Mademoiselle Spencer, si on disait demain, chez moi, à neuf heures ! me dit-il en me tendant une carte de visite argentée.

  — Très bien, j’y serai !

       Reste sûre de toi, ne montre pas que tu es sous l’emprise de son regard profond et ravageur. 

      Il s’était alors éloigné, glissant ses mains dans ses poches puis, il s’était retourné une dernière fois, me lançant un sourire qui… non je ne dirai rien maintenant. Mais je me suis dépêchée de rentrer, de quitter ces foutues chaussures qui me faisaient mal aux pieds et de prendre mon carnet intime vide depuis au moins dix ans. Et là je notais « Jour 1 ».

 

Mon avis : Carole-Anne est une jeune femme de trente ans, célibataire endurcie et travaille comme rédactrice au New Orléans City Business. Elle qui aime être simple ( jean basket) elle va vite déchantée quand son patron lui confi un nouvel article et que pour l’occasion elle va devoir se mettre sur son trente-et-un.

                 Arrivée à la soirée, Carole-Anne appréhendait un peu sa rencontre avec l’artiste, surtout qu’elle ne savait pas à quoi il ressemblait. Pour son article elle devait rejoindre Luc Feri l’artiste en question chez lui, c’est dans une splendide demeure qu’elle fut accueilli.

                 Luc Feri est un artiste bien mystérieux, Carole-Anne va s’en apercevoir surtout après avoir accepté de passé une semaine chez lui en échange d’un article croustillant sur lui et elle ne va pas être déçue par ce qu’elle découvrira.

               Quel bonheur que de découvrir de nouveaux auteurs, une plume cette fois ci masculine m’a séduite. Les sensations, les émotions sont au rendez-vous dans ce roman. L’amour, de l’intrigue, du surnaturel et j’en passe. L’auteur nous transporte aux fils des pages avec des personnages attachants, intrigants, on se laisse facilement emporter dans l’histoire.

               Je tiens à remercier Peggy L.S. de m’avoir permis de découvrir cet auteur qui je ne vous le cache pas, m’a littéralement séduite avec la légèreté de sa plume.

             Je remercie également Rex qui m’a confié son roman en service presse sans hésité.

 

Bonne Lecture.

Commenter cet article